top of page

Hommage à Jason Peters - Bâtisseur et défenseur du sport autochtone au N.-B.




Jason Peters était un véritable champion du sport autochtone.

Il est né le jour de Noël 1972 et s'est vivement intéressé au sport pendant son enfance. Il a fait ses débuts d'entraîneur dans le quartier est de Saint-Jean avec le basket-ball mineur. Il a laissé un héritage durable par son travail d'entraîneur, son leadership communautaire. Il est l'un des six personnes qui seront intronisées au Temple de la renommée sportive du Nouveau-Brunswick le 1er juin.

 

Aujourd'hui, nous rendons hommage à son héritage en jetant un coup d'œil à son livre "Aboriginal Sport Heroes : Atlantic Canada". Jason, qui a été l'un des principaux responsables de la relance des Jeux d'été des Indiens (aujourd'hui Indigènes) du Nouveau-Brunswick , s'est toujours concentré sur la participation des Autochtones au sport. Pour lui, le sport est "le vecteur d'un monde meilleur, d'une vie meilleure". Il est clair que Jason voulait une vie meilleure pour les autochtones Néobrunswickoises.

 

Son livre évoque brièvement ses propres origines. Il est le petit-fils du chef Joseph Peters (1921-1996) de la Première nation Glooscap en Nouvelle-Écosse. Joe Peters et ses frères et sœurs étaient des compétiteurs renommés dans les sports de roulage de billes, de lancer de hache, de coupe de billes et de burling, une variante du curling jouée avec des carafes de glace. Enfant, Jason était obsédé par le sport et très conscient du manque de modèles sportifs autochtones.

 



Il explique que le sport autochtone a des racines profondes au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse. Les Mi'kmaq, par exemple, ont une longue histoire avec le hockey, et M. Peters cite des preuves solides que ce sont les Mi'kmaq qui ont créé le jeu. Ils ont été parmi les premiers à créer des crosses de hockey, en les sculptant dans une variété néo-écossaise de charme, un bois dur robuste.

 

Malgré toutes nos origines sportives autochtones, de nombreux héros sportifs autochtones du Nouveau-Brunswick n'ont pas été célébrés. C'est pour cette raison, et parce qu'il se préoccupe de la santé physique des enfants, que M. Peters a écrit son livre. Les Eel River Bar Hawks, par exemple, étaient "une équipe de hockey masculine qui a joué de 1976 à 1988... Les Hawks ont formé une dynastie dans la Ligue de hockey senior indienne des Maritimes en remportant 11 titres des Maritimes sur une période de 12 ans". Parmi eux, le seul individu à avoir acquis une certaine notoriété est Everett Sanipass, qui deviendra un joueur des Blackhawks de Chicago et de l'équipe nationale de hockey junior du Canada lors du tristement célèbre match de 1987 à Piestany, en Tchécoslovaquie.

 

Le livre de Jason est un panthéon de papier pour les athlètes exceptionnels du Canada atlantique, cinq au total :

 

Sara Lynne Knockwood, Mi'kmaq : championne du monde de taekwondo

Allison Brooks, Wolastoqiyik : Quart-arrière de football

Josh Sacobie, Wolastoqiyik : Quart-arrière de football

Josh Hepditch, Inuit : Défenseur de hockey

George "Tex" Marshall : Mi'kmaq, président du Cercle sportif autochtone

 

Il s'agit de biographies bien racontées de personnes déterminées et travailleuses qui résistent à l'adversité. Jason Peters espérait qu'elles inspireraient les enfants autochtones comme lui, qui auraient été inspirés par des modèles autochtones.

 

La vie de Jason Peters a été entièrement consacrée au développement du sport au Nouveau-Brunswick et, comme s'il avait un délai à respecter, il est décédé le jour de Noël, le jour de son 50e anniversaire.   

 

En tant qu'organisation, nous partageons l'aspiration que les Néo-Brunswickois autochtones connaissent les héros sportifs autochtones. Grâce à M. Peters, nous sommes plus conscients que jamais que l'histoire sportive autochtone du Nouveau-Brunswick et du Canada atlantique est plus profonde que nous ne l'avions jamais imaginée. Peters sera intronisé au Temple de la renommée sportive du Nouveau-Brunswick le 1er juin 2024. Nous vous invitons tous à vous joindre à nous pour célébrer la vie et les réalisations de cet important Néo-Brunswickois lors de notre gala d'intronisation à Tantramar ce jour-là.


3 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page